Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Pétition POLLUTION CALANQUES !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Pétition POLLUTION CALANQUES ! le Mer 9 Avr 2014 - 1:15

Christian-calanques

avatar
Bonjour  tt le monde.

Pétition GRAND ÉMISSAIRE DE CORTIOU  
(Association Loi de 1901 Union Calanques Littoral)

NATURistes, trouvez s’il vous plaît quelques minutes pour contribuer à la défense de la Nature, en l’espèce notre Parc National des Calanques dont les sites splendides ont accueilli, dès le début du siècle précédent, les pionniers des pionniers du naturisme en France.
Cette pétition s’appuie sur le projet du Professeur Henry AUGIER, scientifique de notoriété internationale, qui est proche de nous par le regard très positif et amical  qu’il porte dans l’un de ses livres sur la pratique du naturisme dans les calanques.
Merci d'avance !


1. Le texte de la pétition
Il est impossible de remplir le formulaire de la pétition dans ce forum, mailez-moi nom-prénom-adresse et scan signature, et je transférerai.
N’hésitez pas à la faire connaître autour de vous !

_______________________________________________________________________________________
               
              PETITION POUR UN PARC NATIONAL DES CALANQUES  SANS  POLLUTION

                        Non aux rejets polluants de la station d'épuration de Marseille
                                Non au transfert de la pollution au large des côtes
                                          Nous exigeons une épuration totale


_______________________________________________________________________________________

                           
2.Explications

Ce méga  égout  crache au coeur des calanques tous les effluents incomplètement traités de Marseille et périphérie, soit plus d’un million de personnes.
La station d’épuration enfin ouverte à Marseille en 1987 a nettement  amélioré la situation par rapport à l’horreur puante qui prévalait, mais une pollution résiduelle non négligeable subsiste.
La solution envisagée par les autorités consiste à prolonger l’émissaire par une conduite sous-marine aboutissant à quelques kilomètres des calanques, non loin des millions de tonnes de boues rouges en provenance de l’usine d’aluminium de Gardanne, déposées sur les fonds proches de Cassidaigne depuis les années soixante.

-->Argumentaire d'Union Calanques Littoral: créé en 2012, le Parc National des Calanques a hérité d’une situation préoccupante de pollution de la mer par les eaux de la station d’épuration de Marseille qui sont déversées dans la crique de Cortiou, bien que la station "géolide" mette aux normes européennes les rejets des matières en suspension et des matières organiques. Elle réduit aussi en grande partie la pollution bactériologique, et 85% des détergents. Mais les 15% restants sont des détergents non biodégradables particulièrement toxiques pour les feuilles des posidonies ainsi que pour les branchies des poissons et des autres animaux marins à respiration branchiale.
De plus, les travaux scientifiques récents et en cours montrent que les eaux rejetées à Cortiou véhiculent encore d'autres polluants, particulièrement toxiques, peu ou pas biodégradables (hydrocarbures, phénols, PCB, métaux lourds, produits pharmaceutiques). Ces polluants, qui s’accumulent avec le temps, contaminent gravement la vie marine de la côte des Calanques et de la Méditerranée, qui est une mer fermée. Ainsi, nous avons une lourde responsabilité vis-à-vis des générations futures.
Nous nous opposons avec vigueur à la solution, obsolète, consistant à rejeter la pollution en mer, au large, par un tuyau. Ce n'est qu’un transfert de la pollution. Une étude récente de modélisation des apports anthropiques de la métropole marseillaise montre que cette pollution reviendra, tôt ou tard, vers le rivage et s'étendra à l’ensemble des eaux du Parc National.
Nous demandons la suppression définitive de ces effluents nocifs dans les plus brefs délais possibles.
La station d’épuration de Marseille doit se doter d’un traitement tertiaire et de finition.
Les techniques existent et ont fait leur preuve pour Singapour, Geringong (Australie), Windhoek (Namibie)...etc...qui recyclent leurs eaux usées. Le financement de cet ouvrage bénéficiera du transfert du budget prévu pour l’émissaire ; il peut être complété par des aides financières de nombreux organismes (Agence de l’Eau, Communauté urbaine, ville de Marseille, ministère de l'Environnement, Département, Région, Communauté Européenne, Union pour la Méditerranée dont un des buts est la dépollution de la Méditerranée ...)

Un dossier technique a été constitué par le professeur Henry Augier, expert de ces questions, président d’honneur d’UCL et de son Conseil scientifique. Il est consultable à la demande auprès d’UCL.


_________________
(Christian 13 dans les débuts du forum)

2 Re: Pétition POLLUTION CALANQUES ! le Mer 9 Avr 2014 - 9:20

marc (de Salon)

avatar
Bonjour Christian,
Es-tu sûr qu'il n'existe pas de lien directe à cette pétition car la procédure que tu proposes me parait bien compliquée ?
Une signature au nom de l'ANP ne serait-elle pas utile également ?
Marc

3 Re: Pétition POLLUTION CALANQUES ! le Mer 9 Avr 2014 - 23:18

Christian-calanques

avatar
marc (de Salon) a écrit:Bonjour Christian,
Es-tu sûr qu'il n'existe pas de lien directe à cette pétition car la procédure que tu proposes me parait bien compliquée ?
Une signature au nom de l'ANP ne serait-elle pas utile également ?
Marc

Bonjour Marc et tt le monde.

Actuellement cette pétition n'a pas de formulaire à remplir en ligne. D'où ma proposition.

Au bureau de l'ANP de décider quelle contribution apporter. Il est possible d'envisager d'apporter globalement le soutien des adhérents (sauf éventuelles oppositions) sans les faire émarger sur une liste.


_________________
(Christian 13 dans les débuts du forum)

4 Re: Pétition POLLUTION CALANQUES ! le Jeu 24 Avr 2014 - 19:33

Bruno Saurez

avatar
Admin
Une demande d'avis est partie ce soir pour que plusieurs organismes naturistes, dans lesquels je suis impliqué, soutiennent cette pétition.

Dés que je reçois les réponses, je vous en informe.


_________________
Naturistement votre ;-)

Bruno SAUREZ

Ensemble, nous sommes plus forts
http://www.naturistes-phoceens.fr/

5 Re: Pétition POLLUTION CALANQUES ! le Dim 20 Juil 2014 - 13:15

Bruno Saurez

avatar
Admin
http://www.laprovence.com/article/edition-marseille/2955950/nage-en-eaux-troubles-a-cortiou.html




Jadis on l'appelait l'infâme égout géant de la ville. Ce trou dans la calanque de Cortiou, en plein milieu d'un écrin naturel envié par le monde entier, rejetait à la mer des millions de m3 d'eaux usées sans se soucier des incidences sur l'environnement. La matière organique faisait même le jeu des pêcheurs audacieux qui remplissaient leurs filets et leurs poches en profitant de ces appâts miraculeux. Mais comme le dit si justement le slogan publicitaire à la mode, c'était avant.

Passé le temps de l'insouciance née de la création de ce double tube souterrain à la fin du XIXe siècle, l'homme a appris à ses dépens que les matières fécales, les bactéries et les métaux lourds, mais aussi les graisses, les pesticides ou les détergents constituent un danger pour son bien-être et la conservation de son patrimoine naturel. Certains appellent cela l'écologie, d'autres l'instinct de survie.

Quelle que soit sa dénomination, l'affaire a choqué puis interpellé les populations, au point que des décisions ont été prises au fur et à mesure du temps dans le but de protéger l'homme et sa nature. Mais qu'en est-il exactement en 2014 ? À quoi ressemble aujourd'hui l'émissaire situé entre l'îlot de la Mélette et la calanque de Sormiou, au beau milieu du Parc national des Calanques ?

Une immersion totale dans les eaux de Cortiou


Pour rendre précisément compte de la situation, nous avons décidé d'une observation sur place avec un photographe-plongeur de La Provence, Guillaume Ruoppolo, et un scaphandrier, directeur technique des sociétés Subship services et Pharocea, Thierry Dubourdieu. Avec l'idée d'observer la situation avant que ne soient mises en oeuvre des avancées comme la signature demain du contrat d'agglomération visant à améliorer le fonctionnement du système d'assainissement par la création de bassins de rétention. Puis, plus tard, les signatures du contrat de rivière et du contrat de baie que nous évoquerons dans notre édition de demain.

Mais place aux constatations. Pour ne pas perdre de temps, décision a été prise de nous rendre sur site en bateau avec comme point de rendez-vous l'anse du Pharo où travaille l'équipe du Groupe de recherche archéologique sous-marine (Grasm) dont les membres ne nous envient pas : "Vous allez plonger dans le lagon ? Bon courage les gars !" Les sales histoires seraient-elles tenaces ou le traitement épuratoire dont on nous dit qu'il élimine selon les normes européennes 90 % à 95 % des matières dissoutes et en suspension ne seraient-ils pas à la hauteur ?

Eléments de réponse une demi-heure plus tard. Sous un soleil torride et sans qu'il n'ait plu depuis plusieurs jours, les premiers effluves chatouillent les narines peu après Cap Croisette et s'intensifient ensuite. Marseilleveyre, Podestat, l'Escu et enfin l'émissaire, dans une zone non balisée. Il est 10 h 30 et devant l'orifice d'environ 1,50 m de diamètre, l'odeur pestilentielle est insupportable. Au point qu'il faut se cacher le nez le temps de prendre les photos.

"C'est un paysage lunaire et minéral. Il n'y a aucun coquillage accroché à la roche"


Revêtus de tenus étanches, vaccinés, munis de masques faciaux et de gants, nos plongeurs partent à la découverte de cet environnement hostile sans contact avec le milieu contaminant. 30 minutes plus tard, leur constat est sans appel : "C'est un paysage lunaire et très minéral. Il n'y a aucun coquillage accroché à la roche. C'est sombre et beaucoup de bulles de méthane remontent en surface", narre le tandem en ajoutant n'avoir guère croisé de faune (un congre, un poulpe et quelques oursins) et encore moins de flore. Plus étonnant encore, Guillaume Ruoppolo rapporte qu'un "tapis de lingettes tapisse le fond".

Le bilan est lourd comme une combinaison de plongée poreuse. Pourtant, de retour sur terre, le président du Parc national des calanques, Didier Réault, assure que la situation est incomparable aux années 70 : "On n'y voyait rien".

Explications : "Quand vous avez des eaux usées, vous avez des odeurs qu'on ne peut supprimer et nous sommes soumis au régime des vents. Pour le reste, on a progressé sur le traitement des eaux usées mais le problème reste celui des eaux pluviales non traitées et le déversement de micro-déchets difficilement gérables ou de molécules médicamenteuses. Vous retrouvez au fond des années de sédimentation.

Quand il tombe beaucoup d'eau, on ne passe plus par la station d'épuration éco logique et la rivière Huveaune se retrouve engorgée", explique Didier Réault en admettant qu'il s'agit d'un "point noir avec le rejet de boues rouges de Cassis", que le Parc national va aider à régler avec la métropole, au travers du futur contrat de baie impliquant toutes les communes du bassin-versant, et grâce au projet de restauration de ce fond martyrisé. "Rendez-vous dans 10 ans", fixe le président du Parc. Nous prenons date.

Retrouvez dans notre édition de demain les pistes préconisées par les experts de la Méditerranée et celles des collectivités pour l'amélioration de la situation dans le Parc des calanques.

Des efforts conséquents en 1987 puis en 2008

"Cortiou... Calanque merveilleuse ; calanque défigurée ! Ce fut un écrin de pierres blanches autour du saphir de la mer. Ce n'est plus qu'un cirque pelé, au creux duquel débouche un conduit monumental qui crache dans la Méditerranée les ordures d'un million de personnes", évoquait le commandant Cousteau avant la prise de conscience concernant l'égout de Cortiou qui a déversé entre 1896 et 1987 des millions de m3 d'eaux non traitées et donc usées au plus haut point.

L'anecdote qui suit, contée par l'océanologue Nardo Vicente est croustillante : "En 1981, nous avions fait un film, Pollution et nuisances sur le littoral méditerranéen, qui avait défrayé la chronique au moment où Cousteau poussait lui aussi des cris d'alarme. Ce film avait obtenu la palme d'or du film scientifique à Rio de Janeiro et une quinzaine de distinctions.

Nous l'avions projeté à Marseille devant 1 500 personnes et le maire Gaston Defferre. J'étais entouré d'Alain Bombard et de mon maître en océanographie, le professeur Perez. À la fin du film, tout le monde était choqué pendant plusieurs secondes, précédant des applaudissements. Defferre s'est alors levé puis s'est tourné vers la salle pour dire Marseille aura sa station d'épuration, ce qui fut le cas 7 ans après".

En 2008, 160 M€ ont été injectés dans la Géolide, la plus grande station enterrée de traitement des eaux d'Europe qui assure le traitement physico-chimique et biologique de 86 millions de m3 d'effluents, provenant de Marseille et des 16 communes environnantes ainsi que 220 000 m3 d'eaux usées.



_________________
Naturistement votre ;-)

Bruno SAUREZ

Ensemble, nous sommes plus forts
http://www.naturistes-phoceens.fr/

6 Re: Pétition POLLUTION CALANQUES ! le Dim 20 Juil 2014 - 20:28

Christian-calanques

avatar
L'article est très bon, mais incomplet :

* les analyses indépendantes faites à la demande de Surfriders Foundation montrent que, malgré de très grands progrès par rapport à l'horreur qui prévalait, la pollution bactériologique reste rédhibitoire :
http://www.surfrider.eu/fr/laboratoires/laboratoire-mediterranee/qualite-des-sites-de-plongee.html

* la pollution chimique invisible reste majeure : déchets industriels, produits pharmaceutiques (en particulier perturbateurs hormonaux). Cf la pétition s'appuyant sur les travaux du Pr Henry Augier, autorité internationale en biologie marine.


_________________
(Christian 13 dans les débuts du forum)

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum